lundi 29 août 2016

[Recette] Qué calor ! Esquimaux maison à la pastèque, kiwi et concombre

Hello les ami(e)s !

Comment faites-vous avec la chaleur ambiante ? 

A Paris, on se languit, profite de la clim' pour les "chanceux" et s'occupe comme on peut. Pour aujourd'hui, j'avais initialement prévu de vous mettre en ligne une recette de pancakes : le billet est prêt, il ne manque plus que les photos... C'était sans compter sur la température. Puis, je me suis dit que vous préfèrerez probablement plus une recette plus estivale et bien sûr plus fraîche

Je me suis alors souvenue de cette recette de popsicles à la pastèque dont j'aime bien le visuel de la tranche de pastèque reconstitué à travers l'esquimau. J'ai aussi dégoté une vidéo sur youtube. Il y a juste deux choses dans cette recette qui me disent moins : les pépites de chocolat et la noix de coco. Je ne vois pas vraiment l'intérêt gustatif du chocolat mis à part pour imiter les pépins et je ne suis pas hyper fan du lait de coco. 

J'ai donc remplacé la coco par une purée de concombre, le sucre par du sirop d'agave et enlevé les pépites de chocolat. Après un premier essai peu concluant (la purée était trop liquide et ça décantait au congélateur), je suis finalement arrivée à un résultat assez satisfaisant. Qu'en pensez-vous ?

Au goût, on retrouve bien le côté rafraichissant et la saveur de la pastèque. Le concombre est relativement neutre mais avec la touche de menthe, c'est pas trop mal. Le kiwi est fidèle à lui-même. Peu sucré et sans matière grasse, c'est l'encas parfait pour l'été ! La recette est simple dans l'ensemble, il vous faudra juste un mixer et des moules à esquimaux. Cependant cela demande un peu de temps, le temps que les couches se forment




Pour 6 petits esquimaux :

  • 1/6 d'une bonne pastèque, coupés en dès.
  • 1/8 d'un concombre, épluché, graines évidées, coupés en dès
  • Quelques feuilles de menthe
  • 1 kiwi
  • Le jus d'un demi citron
  • Du sirop d'agave (1 cuillère à café et une larmichette)
  • Du sel (optionnel)


1. Mixer la pastèque avec le jus de citron et une cuillère à café de sirop d'agave.

2. Début du montage pour la partie "pastèque" :
- Mettre une pincée de sel dans chaque moule à esquimaux (optionnel - dans ma famille, on mange la pastèque avec un peu de sel)
- Verser la purée de pastèque jusqu'à 1,5 cm du bord
- Recouvrir avec les bâtonnets et mettre au congélateur pendant 1h30

3. Mixer le concombre avec les feuilles de menthe et une pincée de sel.

4. Poursuite du montage pour la partie "concombre" :
- Sortir les esquimaux du congélateur
- Ajouter la couche de concombre (7 mm)
- Recouvrir avec les bâtonnets et mettre au congélateur pendant 30 min

5. Mixer le kiwi avec un peu de jus de citron et une goutte de sirop d'agave

6. Poursuite du montage pour la partie "kiwi" :
- Sortir les esquimaux du congélateur
- Ajouter la couche de kiwi (3-4 mm) pas jusqu'au bord car cela va déborder à la congélation
- Remettre au congélateur et attendre pendant au moins 1 heure.

7. Démouler, déguster.


Bon appétit !



vendredi 26 août 2016

[Critique] Good Morning Call : une série japon(i)aise comme on les aime ou presque

C'est souvent en pleine déshérence que l'on tombe sur de jolies pépites ou les pires déchets. Depuis que ma soeur est abonnée à Netflix et m'en fait profiter, cette phrase n'avait jamais eu autant de sens : je re-regarde quelques séries à souhaits et en découvre aussi d'autres avec grand malheur ou bonheur. Good Morning Call fait partie de ces dernières. J'aurais bien pu vous parler de Stranger Things mais je ne l'ai pas encore regardé et j'avais envie de vous parler de choses légères. 




Good Morning Call est une série japonaise adaptée du manga de Yue Takasuka. L'on y retrouve deux lycéens que, a priori, tout oppose mais qui se retrouvent à devoir cohabiter ensemble suite à une escroquerie. Bien sûr, Nao, l'héroïne est candide, mignonne et un peu bête et Uehara, le héros, solitaire, bourru mais aussi intelligent et beau gosse, toussa, toussa...

La série est une co-production de Netflix et de Fuji Television qui a été diffusée cette année. L'on aurait pu s'attendre à une série occidentalisée mais non, il s'agit bien d'un drama avec un fil narratif qui peut laisser à désirer, des acteurs au jeu peu subtile et des séquences débiles. Ajoutez à cela le fait qu'il s'agit d'une adaptation d'un shôjo i.e. un manga pour jeunes filles et donc le quota de romantisme ainsi que le comique décalé qui apporte sa dose de fraicheur. Bref, la recette d'un bon drama.




Je n'ai donc pas été très surprise : on y retrouve les schémas classiques dans ce type de drama/manga : les triangles voire carrés amoureux, les quiproquos, la fille nunuche, etc. L'histoire m'a même fait pensé à Itazura Kiss. C'est probablement l'un des bémols de la série.

Cela fait un certain temps que je n'avais pas regardé de séries japonaises et je n'ai pas été déçue (je n'avais pas non plus placé la barre très haut) : je cherchais quelque chose d'agréable à regarder sans prise de tête. Mon cahier des charges est néanmoins rempli pour ma part. Et avec la chaleur ambiante, ce n'était pas de refus.

Je vous conseille donc la série mais à quelques conditions : apprécier un minimum le genre et ne pas vous attendre à un chef d'oeuvre non plus.




samedi 20 août 2016

[Carnet de voyages] Week-end bordelais

Bonjour les ami(e)s ! 

Avez-vous la chance de pouvoir profiter de vraies vacances ou d'un weekend prolongé en ce mois d'août ? Pour ma part, je fais partie de la deuxième catégorie (début de contrat oblige). 

Avec M. Scone (aka mon chéri), nous avons choisi d'aller à Bordeaux pour l'occasion. Une première pour tous les deux ! Et à moi, la cure de confits de canard et de canelés. Nous avons pris le TGV (celui de 5h59!) et loué un petit appartement, via Airbnb, dans le quartier de St Michel. 

Nous avons manqué de nous liquéfier à cause de la chaleur mais qu'importe, le weekend a été agréable et relativement reposant. Nous y retournerons bien à la mi-saison quand nous aurons plus de 30 ans et que nous serons mentalement prêts pour aller visiter les vignes.


1er jour : Promenade(s) dans le centre de Bordeaux


Samedi a été le jour le moins chaud du weekend. Nous en avons profité pour bien marcher et se promener dans le centre-ville. 

Avant de pouvoir récupérer les clés de notre Airbnb, nous sommes allés au Marché des Capucins, un marché couvert qui regorge de fruits et légumes frais, de produits régionaux et quelques chouettes traiteurs. On y a acheté un excellent fondant au chocolat. On a regretté de ne pas faire le plein de produits du sud-ouest tel que du friton de canard et également beaucoup lorgné sur d'appétissantes assiettes de tapas. Bref, c'est un marché que je vous recommande.

A midi, nous somme restés dans le quartier et avons déjeuné au Passage Saint Michel, une brasserie certes classique mais où on y mange bien et qui est située entre deux antiquaires/brocantes (à faire avant ou après). Il propose un menu "gourmand" à 21€. Je vous conseille leur saumon fumé maison et le tatin de pommes de terre et canard confit aux cèpes à la sauce Périgourdine qui ont ravi nos papilles. 





Nous avons ensuite pas mal flâné dans l'après-midi dans le centre en passant notamment par la rue Saint James où fourmillent boutiques et cafés bobos/hispter. Je la mentionne parce qu'elle est assez agréable à remonter au final et que j'ai craqué pour quelques petits achats au Bonendroit (#DésoléChériJAiEncoreAchetéUnBébéToutNu).




Après le dîner, la nuit tombante, nous nous sommes promenés le long du quai jusqu'au fameux Miroir d'eau de Bordeaux et dans le quartier Saint Pierre. On y a découvert des rues plus fraiches mais aussi plus animées.






2e jour : Rechercher désespérément de l'ombre à Arcachon

Nous avons passé notre dimanche à Arcachon en y espérant y trouver un peu plus de fraicheur qu'à Bordeaux. Que nenni ! On y a surtout cherché de l'ombre et trouvé presque refuge au Parc Mauresque (et au rayon surgelés du Monoprix). Nous y sommes arrivés vers midi, après avoir voyagé dans un TER blindé où les gens peinaient à monter (merci la SNCF de n'avoir prévu que 3 voitures !).

Pour le déjeuner, nous avons déjeuné Au Pique Assiette, un restaurant un peu excentré en vue de se promener le long du bassin après le repas. Les plats étaient bons mais le service assez lent, ne soyez pas pressés si vous y allez donc. On a un peu regretté de ne pas avoir pris de quoi pique-niquer quand on a vu les tables installées à cet effet bien après.




Sur le chemin du Parc Mauresque, nous sommes tombés sur un magasin de café et de thés, La Torréfaction d'Arcachon,  et aussi un Monoprix bien climatisé.  Je vous conseille d'ailleurs cette adresse où j'ai trouvé du thé oolong de chez Dammann Frères pour 3€ les 100g. J'ai aussi craqué pour leur très parfumé thé cannelé, une des spécialités de la maison. 

Le Parc Mauresque se situe en hauteur du centre ville et donne une petite vue sur le bassin. Il est plutôt mignon et on peut y accéder soit en remontant ou soit en prenant un ascenseur. 




3e jour : Se rafraîchir au musée

Le lundi a été la journée la plus chaude de notre weekend prolongé (36° !). Autant vous dire que ça a été une longue journée. Nous avons rejoint des amis pour déjeuner au très cosy English Cooking Kitchen où j'ai pu goûter pour la première fois un oeuf "à l'écossaise". Leur High Tea à 12,80€  présente d'ailleurs un bon rapport qualité/prix. 

Notre train étant à 20h, tout notre après-midi a ensuite consisté à fuir la chaleur. Le soleil et moi, on n'est pas très amis, vous voyez. 

Nous avons donc passé une bonne partie au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux ainsi que dans son annexe. La collection permanente ne m'a pas vraiment impressionné. En revanche, j'ai bien apprécié l'exposition temporaire "FantastiqueL’estampe visionnaire de Goya à Redon". Une exposition d'estampes donc, avec quelques explications techniques assez bienvenues notamment sur les gravures et les lithographies.

Un achat de dernière minute nous a amené sur la place Gambetta pour récupérer les fameux canelés de La Toque Cuivrée. Je le confirme, ils sont vraiment bons! Il faut juste les manger au plus tard dans les heures qui suivent car ils perdent vite leur croustillant.



***

Quelques bonnes adresses 


Place des Capucins
33 000 Bordeaux

14 place Canteloup 
33 800 Bordeaux

41 Place Gambetta
33 000 Bordeaux

4 Rue Castelnau d'Auros
33 000 Bordeaux

18 rue Saint James
33 000 Bordeaux


46 rue du Maréchal de Lattre De Tassigny
33 120 Arcachon







mercredi 10 août 2016

[Lifestyle] Revivre, tout simplement


Source

Bonjour les ami(e)s !

Cela fait bien longtemps que je n'ai pas écrit ici. L'envie et le temps m'ont certes manqués. Que vous dire mis à part que je n'avais pas grand chose à partager pendant cette pause, du moins sur le vif ? 

Certaines pages se sont tournées depuis la dernière fois: j'ai quitté la communauté lolita et mon boulot. Cela a ainsi été l'occasion d'une remise en question, principalement professionnelle, et d'une transition. L'ambiance au travail était devenue tellement malsaine que ça me bouffait. J'ai mis plusieurs mois à remettre ma lettre de démission... Je ne le regrette aucunement.

Il a fallu ensuite que je retrouve un autre travail. Ce qui est désormais chose faite ! J'occupe toujours la même fonction mais dans un cadre plus serein. Et ça change presque tout. Je me sens revivre et y retrouve la motivation et surtout l'inspiration pour reprendre ce blog qui me tient à coeur.

Me revoilà donc ! Je nourris quelques voeux avec ce retour dans la blogosphère mais mon ambition reste la même : des bribes de vie, des rêveries et l'échange. 

Je voudrais qu'on puisse y retrouver ce que je cherche moi-même sur le Net : un blog girly intéressant et agréable à lire avec de belles images et de l'idée (dans la mesure du possible, on est d'accord). J'ai encore du pain sur la planche et je compte bien m'y atteler. J'espère que vous me suivrez et vous emporterez sur cette voie !

A très vite !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...