jeudi 22 octobre 2015

[Critique] Crimson Peak : du gothique grand public prétendument horrifique



Mes sorties se font rares ces derniers temps.... Malgré mon envie de légèreté, de simplicité voire d'esthétique minimaliste (tout en restant kawaii), j'en reviens souvent à un de mes premiers amours : le gothique et l'époque victorienne. Je ne me suis donc pas longtemps faite prier pour aller voir Crimson Peak, le nouveau film de Guillermo del Toro avec ses trois têtes d'affiche. 




En résumé : Edith Cushing (Mia Wasikowska), une jeune américaine pleine d'esprits, tombe amoureuse d'un mystérieux inconnu à l'accent so so british, Sir Thomas Sharpe (le beau Tom Hiddleston). Ils se marient et emménagent dans le manoir familial, en rase campagne anglaise au milieu des montagnes, où vit également l'étrange Lucille, la soeur du marié (Jessica Chastain). La romance se transforme alors en cauchemar pour la jeune mariée... Je ne vous en dit pas plus afin de ne pas vous spoiler. 




Le pitch, assez simple, a amené une intrigue tout aussi prévisible. Le film pêche par un scénario faiblard et des personnages presque fadasse. Ce que je reproche habituellement aux films d'horreur en somme. Sauf qu'il ne s'agit à proprement parler d'un film de ce genre. Entre les deux ou trois moments de sursauts fantasmagoriques et les belles scènes à regarder (il y en a), l'on se demande vraiment si l'on va vraiment avoir peur. Les fantômes ne font qu'apporter une touche fantastique à un thriller victorien. 




La déception passée, l'on se plaît à admirer les beaux costumes, les beaux décors, les belles scènes... Bon, ils m'ont eu à l'affiche ! La photographie du film est superbe. Cela me suffit presque. Je m'interroge quand même sur le parti pris d'une telle esthétique associé à une histoire qui me semble née du désir d'en faire malgré tout un film grand public pour Halloween. 




Pour quoi aller voir ce film ? Me demandez-vous. Malgré un bémol d'un point de vue scénaristique, le film n'en reste pas moins un bon divertissement agréable à regarder de surcroît. 

jeudi 8 octobre 2015

[Otome kei] Miss Patina ♥ London

Revenons à quelques premiers amours avec ce nouveau billet sous la catégorie "Otome Kei". Et un merci à Julie pour la découverte au passage. ;)




Miss Patina est une marque britannique très otome friendly puisqu'elle est orientée rétro remis au goût du jour. Son motto : des vêtements et accessoires d'inspiration vintage de bonne qualité. Les stylistes ont aussi le sens du détail mignon. Un beau concept qui ne pouvait que me plaire ! 

Au menu, l'on retrouve donc pas mal de robes, jupes et de blouses avec du tartan, des imprimés choupis à souhait, des cols avec le détail qui tue. Si vous aimez le tweed ou encore les chats, je vous invite vivement à jeter un oeil à leurs lookbooks

La marque compte une douzaine de revendeurs au Royaume-Uni et en Irlande et malheureusement aucune en France. Cependant leur boutique en ligne est très fournie ! Ce qui n'est pas forcément bon pour mon compte en banque car le taux euros/livres ne nous est pas particulièrement favorable ces derniers temps. Je pense toutefois me laisser tenter très prochainement...

En attendant, voici une sélection d'articles qui vous feront peut-être aussi de l'oeil :


De gauche à droite, de haut en bas :



De gauche à droite, de haut en bas :

♥ Liens utiles :
Le site Internet 
Le blog

lundi 28 septembre 2015

[Sélection shopping] Ceci n'est pas un polaroïd


Il y a peu j'ai eu la joie de découvrir que Hema vendait des instax mini à prix tout doux (65€) ainsi que des accessoires. Autant vous faire profiter de ce bon plan donc ! 

Les instax, c'est comme un polaroïd mais en mieux, les films sont de bien meilleur qualité que ceux d'Impossible et le format carte de crédit des "mini" est très pratique. Les photos se glissent un peu partout : dans un porte-feuille, sur les murs, dans un carnet de voyages, etc. Le prix des pellicules pique un peu mais à 14€ les deux boîtes de 10 photos, cela vaut le coup.

J'ai acheté le mien au Japon un peu moins cher mais à ce prix, c'est le moins cher que j'ai pu trouver  en France. Je me suis offert un petit album ainsi que des stickers chez Hema. Je pense aussi m'offrir une sangle ainsi qu'un petit miroir à fixer sur l'objectif pour pouvoir prendre des selfies (accessoire plus qu'essentiel, reconnaissons-le) mais chez une boutique etsy

Et bientôt un support mural fait de mes petites mimines en tutoriel !



Ceci n'est pas un polaroïd





Qu'est-ce qu'on dit déjà ?

Kimchiii !

lundi 21 septembre 2015

[Recette] Mini-scones sucrés-salés au fromage de chèvre et aux figues




Cela faisait longtemps que je n'avais pas posté de recettes... Aujourd'hui, je me lance avec une recette de mon cru. J'espère qu'elle vous plaira. N'hésitez pas à la tester, mes amis n'en ont fait qu'une bouchée !

Ma quête du super scone se poursuit donc avec cette version sucrée-salée. Ces mini-scones au chèvre, à la figue et une touche de romarin frais sont un peu plus "gourmands" mais sont parfaits pour un pique-nique ou un apéro dinatoire

J'aime beaucoup l'association du chèvre et de la figue. Des oignons caramélisés pourraient également bien se prêter à la recette. Le mélange oeuf + crème rend les scones plus savoureux. Pour plus de légèreté, vous pouvez le remplacer par du lait. A bons entendeurs !




Pour une dizaine de mini-scones :
  • 250g de farine,
  • 55g de beurre demi-sel, froid, coupé en dés,
  • 1 c. à soupe de levure chimique,
  • 1 bonne pincée de sel Herbamare, 
  • 1/2 bûche de fromage de chèvre,
  • 3 figues séchées,
  • 1 oeuf,
  • de la crème liquide ou du lait entier,
  • Quelques brins de romarin frais.

1. Préchauffez votre four à 200°.

2. Mélanger les ingrédients secs dans une terrine. Y incorporer le beurre du bout des doigts comme pour un crumble. Je triche un peu sur cette partie en passant le tout au mixeur.

3. Battre l'oeuf avec la crème ou le lait pour obtenir un liquide équivalent à 150 mL.

3. Ajouter ensuite le fromage de chèvre émietté, les figues coupées en petits morceaux, un peu de romarin puis le mélange d'oeuf et de crème. Mélanger à la fourchette et formez une boule. Réservez au frigo pendant une quinzaine de minutes.

4. Fariner un plan de travail. Aplatissez-y la boule sur 3 cm d'épaisseur et découpez vos scones à l'emporte pièce (4-5 cm de diamètre).

5.  Déposer les scones sur une plaque, badigeonner le dessus avec le reste du mélange oeuf + crème, poser un brin de romarin sur chaque scone en guise de décoration. Enfourner pendant 15 minutes environ. Ils sont prêts lorsqu'ils sont dorés.


Bon appétit !



lundi 14 septembre 2015

[Carnet de voyages] Un petit week-end à Londres et une virée shopping


Attention à la circulation !


Dernier arrêt de mes vacances d'été : Londres ! C'est la 4e fois que je m'y rends et je pense ne jamais m'en lasser. Cette destination a beau être chère, elle ne faillit pas à mon amour des grandes villes et on peut toujours en profiter le temps d'un weekend que ce soit en solo, en duo ou en groupe. 

Cette fois-ci, j'y suis allée avec des amis. Nous avons loué un appartement via Airbnb dans les alentours de Camden. C'est de loin le meilleur rapport qualité-prix lorsque l'on est plusieurs (6 exactement). La plupart d'entre-nous avions la Cartoville de Londres. La mienne était agrémentée d'illustrations et de bonnes adresses de Pénélope Bagieu.

Au programme : une virée promenade-shopping dans le coeur de Londres (pour ma part) et surtout quelques bons restaurants japonais et indien, un afternoon tea des plus décadents.


Promenons-nous dans Soho et dans les environs :

C'est déjà l'automne à Londres !

Soho est l'un de mes quartiers préférés de Londres ! Il est circonscrit au nord par Oxford Street, à l'ouest par Regent Street, au sud par Piccadilly Circus et Leicester Square et à l'est par Charing Cross Road.

Sans oublier un petit détour à Forbidden Planet pour les geeks !

J'avais quelques courses à faire et en ai profité pour me promener dans le quartier en passant par Covent Garden, Picadilly Circus et Trafalgar Square. 

Waterloo Place

Aux alentours de Trafalgar Square

Pour une pause, n'hésitez pas à vous poser au Joe & the Juice :

Rien de mieux qu'un jus de pomme, d'ananas et d'épinard pour se requinquer !

JOE & THE JUICE
65 - 67 Broadwick Street
London W1F 9QY


Et si vous avez faim, nous vous conseillons :


► Le katsu-don de Tokyo Diner près de Leicester Square


TOKYO DINER
2 Newport Pl
London WC2H 7JJ

Pas de réservation, par contre vous pouvez checker s'il y a des tables disponibles sur leur site internet.


► Un grand thali chez Massala Zone du côté de Soho


9 Marshall Street
London W1F 7ER

C'était la première fois que je mangeais indien à Londres. Je me demande pourquoi je ne l'avais jamais fait avant. Massala Zone est une chaîne de restaurants indiens. Je ne sais pas si c'est l'un des meilleurs toutefois il a ravi nos palais. A noter que vous pouvez réserver en ligne.


► Et enfin un afternoon tea chez Bea's Bloombury


83 Watling Street
London EC4M 9BX

Surtout ne pas déjeuner, ne pas manger tout court avant. L'afternoon tea est une institution en Angleterre. C'est une sorte de brunch que l'on prend l'après-midi avec du thé en prime. La formule basique (24£) du Beas of Bloombury est composée de sandwichs, scones, cupcakes, brownies, blondies, guimauves et meringues. On a calé avant ! Pour les afternoon teas, il faudra effectuer une réservation au moins la veille.

vendredi 11 septembre 2015

[Review] Lalalab, ex Polagram, pour imprimer vos jolies photos

A force de mitrailler à tout va avec les appareils photos numériques et/ou téléphones portables, on se retrouve souvent avec des dossiers remplis de photos qu'on procrastine d'imprimer ou qu'on oublie tout court. Le format numérique a certes ses avantages : ça se partage facilement sur les réseaux sociaux ou par mail et ça ne prend pas la poussière... Qui voudrait d'ailleurs revoir ses photos de beuverie sous format papier ? 

Les souvenirs, c'est important surtout les bons. Leur donner forme est ma manière de les prolonger, de leur redonner vie... Et puis les accrocher au mur ou en faire un album un peu personnalisé permet agréablement d'occuper ses dix doigts.

Faire développer des photos numériques pouvait être quelque peu fastidieux mais entre deux certains ont eu la bonne idée de concevoir des applications. Je me suis donc laissée tenter par Polagram, désormais dénommée Lalalabpour mes photos du Japon. 

Après un premier essai avec mes photos Instagram, j'ai testé avec celles que j'ai prise avec feu mon bridge.


Lalalab, pour les photos Instagram, ça donne :



Je suis assez satisfaite de ces photos. Le vrai format polaroïd est plus petit mais cela leur donne quand même un certain style imprimées sur du 12x10 cm. Les photos nettes ressortent assez bien. Les plus floues, moins mais cela n'est guère étonnant. A noter que j'utilise les filtres VSOCAM à la place de ceux d'instagram. 


Et pour vos photos "normales", ça peut aussi donner :


Pareil pour les photos prises avec mon bridge, les couleurs ressortent bien et le format 9x13 cm est assez sympa pour les albums photos. J'aime moins la découpe. Je rajouterai probablement une bordure pour mes prochaines impressions.


Quant à l'appli :

Elle est simple à utiliser : on choisit le support, le format puis les photos. Il est possible de retoucher les photos avant de les envoyer toujours via l'application mais le bémol est que l'appli' plante fréquemment au moment où il faut valider la modification (je ne sais pas si c'est dû à leur dernière mise à jour ou si c'est mon vieil Ipad qui supporte pas).

Une dernière vérification, on paye et il ne reste plus qu'à attendre la livraison. "Attendre" est un bien grand : en moins de 3 jours, les photos sont dans votre boîte-aux-lettres.


Pour résumer :

  • Parmi les " + " : la simplicité de l'application et la rapidité de l'impression et de la livraison.
  • Parmi les " - " : le peu de choix dans les formats de tirage et le rapport qualité/prix est correct mais pourrait être meilleur, cela vaudrait mieux le coup si vous bénéficiez d'une promotion.


***


D'ailleurs, si vous souhaitez que je vous parraine pour bénéficier d'une réduction de 5 euros, voici mon code :

 PGWDV183 


jeudi 3 septembre 2015

[Lifestyle] Et août s'en alla

(Mal)heureux qui comme moi se retrouvent, en plein mois d'août, à Paris. Ce mois tranquille à pouvoir bosser sans être dérangée dans son bureau, ce même-mois où tu bousilles ta data tellement il ne se passe rien... Et pourtant ! Si vous avez échappé à l'attaque des moustiques dans les bas-fonds du métro parisien, à l'affreuse vision de la ville se transformant en désert humain avec au milieu, des touristes, vous pourrez reconnaître que se retrouver seule au mois d'août, c'est pas si nul que cela. 

L'on se rend compte que l'on a du temps, beaucoup de temps pour :


Filer chez Hema, s'offrir une "Mason Jar" et se faire des smoothies maison



Une Mason Jar, c'est comme un biberon mais pour adulte. Elle est vraiment cool, hein ? Et surtout pas chère :  2,50€ (chez Hema)



Se remémorer ses derniers voyages en accrochant des photos dans sa chambre...



J'avais du câble sur les bras, je me suis dit qu'il pouvait me servir pour accrocher quelques photos du Japon. Un petit tour à Leroy Merlin pour acheter des manchons, un peu d'acharnement et le tour est joué ! Vous reconnaîtrez les photos que j'ai postées sur Insta. Elles ont été imprimées par Polagram - review en cours de rédaction (0,39€ la photo). 



... ou en reprenant son carnet de voyages



Je me suis offert ce carnet Moleskine (19€) avant de partir en Italie, le mois dernier. Il est juste parfait avec son 13 x 21 cm! Il est divisé en plusieurs parties (Weekends - Courts séjours - Longs Voyages) et se prêtent très bien aux gribouillages, stickers, instantanés scotchés avec du masking tape, etc. 



Se consoler avec des mini-scones aux myrtilles tartinés de mascarpone et de lemon curd



Avec un soupçon de vanille et du lait entier pour la pâte, c'est le prince du gros scone que je vous présente là.  Les régimes, c'est surfait. Pour la recette de base, c'est par ici



Se complaire en lisant 1Q84 de Haruki Murakami





Et enfin préparer ses propres vacances !




Après mon voyage au Japon et ma petite semaine en Italie, je me contenterai d'un weekend à Londres en septembre et d'une dizaine de jours entre Paris et Rouen. Loin de me plaindre, j'en aurais bien profité cette année. 



Et vous, qu'avez- vous fait au mois d'août ?


dimanche 9 août 2015

[Carnet de voyages] Cartes postales d'Italie

Plus d'un mois sans écrire, aurais-je l'excuse des vacances ? Tenir le blog me manque mais j'avoue que j'ai encore du mal à déterminer quelle direction je veux lui donner. Je tâtonne encore... 

Depuis mon dernier billet, rien de vraiment nouveau si ce n'est une petite semaine en Italie où il a fait trop chaud. Cela nous apprendra. Cramer et fondre à la fois, en voilà une chose faite. Le pays n'est certainement pas l'un de mes pays de prédilection mais c'est toujours intéressant de sortir de sa zone de confort, non ? J'en ai profité pour commencer un carnet de voyage avec quelques photos et du making-tape (je vous en parlerai dans un autre post). 

Vous reconnaîtrez Venise sur cette photo. La ville est assez pittoresque et très photogénique mais il y a beaucoup trop de touristes. Cela en perd de son charme.

Venise

Venise

Somewhere in Venise


J'ai eu plus un coup de coeur pour Burano, l'une des petites îles au nord de Venise, avec ses maisons hautes en couleurs.

Burano

Burano


Après quelques détours, l'on s'est retrouvé à Rome. J'ai bien apprécié la ville où les vestiges de l'Empire Romain se fondent dans l'architecture, l'air de rien. J'y retournerai probablement un jour (mais pas en été).

Rome

Colisée, Rome
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...